Oui. C’est bien un partage de connaissance que je réalise dans cet article mais concrètement si vous ne mettez pas en application cette connaissance. Bah ça sera un savoir en plus =) Et ce n’est ni bien ni mauvais, à vrai dire, ça dépend juste de ce que vous recherchez =)

Pourquoi je commence mon blog par cet article : Il y a deux jours, j’ai commencé une formation en ligne – dont l’accès est libre sur Coursera- nommée « La science du bien-être » enseignée par Laurie Santos, professeure de l’Université de Yale.

Et dès le premier module elle partage une information qui m’a parue essentielle : l’idée que la connaissance n’est pas la moitié du combat. Dans combat, chacun mettra ce qu’il voudra. Dans le cadre de ce blog, c’est du chemin vers la Paix dont je souhaite parler et la connaissance en bien être, en pensée positive, en développement personnel … ne suffit pas à acquérir ce bien être, ces pensées positives et ce développement personnel si ce savoir ne se traduit par en action.

Au-delà de l’action je dirais qu’il y a deux amies précieuses qui sont nécessaires dans ce chemin vers l’apaisement : Patience et Constance

Certaines personnes négligent sincèrement le temps. Le temps que peut prendre une guérison de l’esprit, de la pensée, d’un trauma. Pourtant de la même façon que l’on ne guérit pas d’un cancer en un jour (même une opération en quelques heures ne suffit pas car il y a le temps de repos, de réadaptation …), aller mieux, psychologiquement parlant, demande du temps.

Un temps de transition pour commencer : car de la même façon que l’on a pris le temps de remplir notre esprit de mauvaises pensées et de laisser de mauvaises habitudes remplir nos journées, on aura besoin de temps pour désinstaller les programmes néfastes qui conditionnent notre pensée et acquérir de bonnes habitudes pour que celles qui ne nous sont pas profitables soient remplacées. Du temps aussi pour apprendre à nous connaître, comprendre ce qui s’est passé (sans forcément y penser) car avec temps, on arrive à prendre du recul plus facilement. Du temps également pour que nos actions quotidiennes finissent par se traduire par un résultat profond.

Et là, notre amie Patience nous sera utile pour accepter que notre changement demande ce temps =)

Quant à Constance, elle sera utile pour que les actions profitables que l’on met en place viennent s’installer plus profondément et que leur impact puisse perdurer dans le temps.  

Pour que ce soit simple je vais prendre mon exemple avec la méditation :

Plus jeune, j’avais cette habitude de méditer, que j’ai mis en place en suivant un enseignement du prophète Mohamed ( Que Le Salut de Dieu et la Paix soit dur lui), matin et soir, vers le lever et le coucher du soleil où je prononçais ce qui peut s’apparenter à des affirmations positives tout en contemplant le Ciel et l’ampleur de Sa beauté.  Cette habitude contribuait fortement à mon bien être – sans même que je m’en rende compte, à vrai dire- car en contemplant ce Ciel Immense je me rendais compte que tout était possible. Face à la Création du Ciel, mes rêves étaient vraiment une banale chose que Dieu pouvait pleinement réaliser. Et puis je me sentais protéger par Ce créateur Parfait prenait soin des oiseaux, leur permettait de voler, d’avoir le ventre plein à travers les éléments de la nature qui leur sont présentés. Bref, tout cela m’amener à vivre avec sérénité.

Et lorsque j’ai remplacé cette habitude par une nouvelle, qui était celle de beaucoup me projeter dans le futur à travers des choses qui me sont arrivées dans le passé et bah j’ai tout simplement déprimé ! Bon comme je l’explique dans mon livre il y a eu une combinaison de plusieurs éléments qui ont contribué à ma dépression. Mais concrètement celui-ci à jouer un rôle important, et c’est d’ailleurs comme cela que je me suis rendu compte du rôle que la méditation jouait.

Mais du coup quel est le lien entre mon histoire et avec notre amie constance ? C’est que les habitudes qui nous procurent du bien être doivent être réalisées constamment.

Je ne dis pas que si on loupe un jour ou deux (de méditation par exemple) dans la semaine on risque de mourir (même si on peut le ressentir dans notre journée). Juste qu’il n’existe pas un moment où on peut se dire c’est bon je n’ai plus besoin de faire cette séance de méditation tout en pensant que l’on peut garder le même état d’esprit que lorsque que l’on pratique cette action.

De la même façon que, même si vous faite du sport pendant un an, si vous décidez d’arrêter, vous vous imaginez bien que vous ne pourrez pas garder la même fermeté et les mêmes abdos que lorsque vous le pratiquiez, même si votre corps aura déjà changé par rapport au moment où vous avez initialement commencé.

D’ailleurs comme pour le sport, une fois que votre état d’esprit s’est amélioré (que votre corps à changer- pour le sport), vous aurez déjà acquis une certaine base et ces actions ne demanderont plus un aussi grand effort qu’au départ. Elles contribueront juste à maintenir cet état d’esprit que vous avez pris le temps d’améliorer (de maintenir la beauté de corps que peut amener le sport).

Pour résumer, cet article avait trois connaissances importantes à partager :

  • Le fait de savoir ce qui est bon pour aller mieux n’est pas suffisant si l’on ne transforme pas ce savoir en action
  • La transition vers l’apaisement demande du temps
  • La constance est essentielle pour ancrer une action et faire perdurer son impact dans le temps.

Voilà pour ce premier article qui n’est pas parfait mais qui m’amène à passer à l’action et respecter mon engagement (envers moi-même) : publier mon premier article sans penser perfection.

Finalement, ce blog sera aussi l’occasion pour moi de faire ce qui me tient à cœur depuis un moment : partager les connaissances que j’ai acquises, durant ces deux dernières années afin que l’on puisse Ensemble cheminer vers la Paix.

Car, encore une fois, ce qui importe ce n’est pas tant ce que l’on sait mais ce que l’on en fait.

Hind Mrad, l’écrivain qui fait du bien

Categories: Non classé

0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

en_USEnglish
en_USEnglish